Mémoire de pierre d'Alain Orthlieb

Publié le par Poulp

L'auteur de ce roman, Alian Orthlieb, m'a contactée pour me proposer de lire son roman préhistorique, Mémoire de pierre. Etant une grande passionnée de préhistoire j'ai sauté sur l'occasion et est ainsi eu l'opportunité de faire une belle découverte. 

 

 

9782355087226FS.gif

 

 

4e de couverture 

 

« Jamais, jusqu'à ce jour, l'homme ne fut propriétaire d'autre chose que ses armes, sa vêture, ses outils, son abri, ses enfants, et encore... Mais la terre, les forêts, les collines, les rivières... L'arbre, la roche, l'eau, l'herbe... Toutes ces choses où se cachent les mânes des ancêtres... L'ombre et la lumière, le vent et la pluie... Qui donc, d'un seul coup, pouvait prétendre dire C'est à moi ! ? ». 

Mauvaise journée pour Sénoé ! Il a perdu une flèche, son gibier lui a échappé et voilà qu'au travers de son chemin se dresse une barrière faite de main d homme. La première qu'on ait jamais vue de mémoire de chasseur-cueilleur. Cette pointe de flèche perdue, c'est le jeune Cassignol qui va la retrouver, un samedi de juin, six mille ans plus tard.

 

 

 

Mon avis

 

Je voudrais commencer par remercier l'auteur, car j'ai vraiment apprécié ce roman et je serais probablement passée à côté de cette histoire sans sa proposition. 

 

Ce roman se partage entre deux récits qui sont intrinsèquement liés, tout d'abord l'histoire de Cassignol, un adolescent du XXIe siècle et d'autre part l'histoire de Sénoé, un jeune chasseur-cueilleur du même âge mais ayant vécu il y a plus de six mille ans. J'ai particulièrement apprécié cet aspect du récit, en effet, l'histoire de Cassignol apparaît comme un écho à la vie de Sénoé, chaque événement qui s'est produit dans la vie de ce dernier a comme une raisonnance dans celle de Cassignol. Cet echo est dosé de manière très subtile ce qui fait que l'on a aucune impresion de redondance dans le récit.

J'ai aussi beaucoup aimé la sensibilité dont fait preuve Cassignol quand il trouve la pointe de flèche de Sénoé, 6000 ans plus tard... Cette émotion d'être en lien direct avec un lointain ancêtre est un sentiment que j'ai ressenti à chaque fois que j'ai eu l'occasion, enfant, d'aller dans des lieux empreints de l'histoire des premiers hommes. Alain Orthlieb dans son livre, réussit à retranscrire à la perfection les sensations que j'ai pues avoir à l'époque. 

 

L'hisoitre de Sénoé m'a beaucoup touchée, et le récit comporte un juste équilibre entre action et description de la vie des chasseurs-cueilleurs et de celles des premiers ferniers.

Le récit prend en effet place à une époque charnière de l'hummanité, celle de l'apparition et de l'extension au monde de l'agriculture. Le choix de cette période est très judicieux et sert particulièrement bien le récit. l'auteur évoque justesse les incompréhensions qui ont probablement existées entre les représentants d'un mode de vie ancestral, et ceux qui ont commencé à travailler la terre. 

 

En ce qui concerne le style, c'est très fluide et le roman se lit très vite. Je l'ai pour ma part commencé hier soir et l'ai fini aujourd'hui dans l'après-midi. Alain Orthlieb précise d'ailleurs que ce roman a été écrit pour un public adolescent mais semble aussi plaire aux adultes, ce que je confirme. Il est vrai que le format est très approprié aux adolescents (195 pages c'est vite lu) et les protagonistes sont agés de 13 ans ; pour autant j'ai pris un réel plaisir à lire ce livre.

Pour ma part je le conseillerais aux adolescents (particulièrement ceux qui ne trouvent pas leur compte dans la littérature fantastique, qui reprépsente une grande part de la production jeunesse aujourd'hui mais aux autres aussi), aux adultes qui aiment les belles histoires et aux férus de préhistoire. 

 

Un fait un peu déstabilisant : l'utilisation de la 2e personne du singulier (tu) dans les chapitres consacrés à Cassignol ; mais au final on s'y habitue vite et cela donne une certaine couleur au récit. 

Si je devais tout de même faire un petit reproche à ce livre, ce serait peut-être dans quelques passages de dialogue de ces mêmes chapitres, certains mots sonnent un peu faux dans la bouche d'adolescents. Mais cela ne gâche en rien la lecture !!

 

En bref, un très joli moment de lecture avec une histoire sans temps mort et qui fait naître (ou renaître) plein d'émotions. 

 

 

Très jolie découverte. 

 

 

N'hésitez pas à visiter ma fiche de lecture sur la préhistoire pour d'autres idées lecture sur cette époque !

Publié dans Romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article