Les enfants de la Terre tome 5 : Les refuges de pierre de Jean M. Auel

Publié le par Poulp

refuge10.gif


Nombre de pages : 646 pages(broché) /1e volume : 510 pages – 2e volume : 510 pages (poche)

Quatrième de couverture volume 1

Plus tard, des millénaires plus tard, cette région s'appellera le Périgord. C'est là que parviennent enfin Ayla et Jondalar, "enfants de la Terre", au terme de leur fabuleux voyage. Le géant blond et la femme aux cheveux d'or avaient quitté leurs clans respectifs, poussés par l'esprit d'aventure et de découverte, parcouru les immenses steppes du continent européen, à l'ère glaciaire, parmi les peuples vivant de chasse et de cueillette.
Quand ils atteignent la neuvième caverne, où Jondalar a grandi, l'accueil de la tribu Zelandonii est plutôt mitigé. On se méfie d'Ayla, de son étrange langage, du loup apprivoisé qui l'accompagne et de ces chevaux sur lesquels elle exerce un pouvoir troublant.
La civilisation entame sa marche lente.


Quatrième de couverture volume 2

Ayla, la voyageuse des steppes, compagne de Jondalar, ne cesse d'étonner le clan des Zelandonii. Elle-même, fille de tribus nomades, amie des chevaux et des loups apprivoisés, découvre les moeurs déconcertantes de ses hôtes. Elle s'adapte peu à peu à leurs confortables abris sous roche, s'émerveille des peintures dont ils ornent leurs habitations et leurs grottes, compare leurs outils et leur manière de vivre. Née de leurs différences, une nouvelle humanité se profile. L'enfant tant attendu de jondalar qu'elle porte en sera le plus précieux fleuron. Cette saga légendaire tente le pari fou de ressusciter la vie de nos ancêtres à l'âge de pierre, à ce tournant de l'histoire du monde où apparaissent la pensée abstraite, l'art et le langage. Et ce n'est peut-être pas la fin du voyage.


Mon avis

Petite déception en ce qui concerne ce tome…
L’histoire reprend beaucoup de choses déjà vu auparavant, j’ai trouvé que la série commençait à s’essouffler (pas étonnant après 4 tomes très conséquents).
En ce qui concerne le récit, l’idée de grossesses parallèles entre Ayla et sa jument est un peu ridicule. 
Néanmoins si vous avez bien aimé les tomes précédents on continue dans la lancée et il est toujours plaisant de découvrir la suite des aventures de nos héros… Par contre si vous commencez à vous lassez, n’entamez pas ce dernier tome qui n’apporte pas grand-chose de neuf.


JUSTE BIEN

Articles liés : tome1  tome 2  tome 3  tome 4

  

Publié dans Romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article