La cité perdue de Z de David Grann

Publié le par Poulp

 

Qui n’a jamais rêvé étant enfant d’être un explorateur, de partir à la conquête de territoires inconnus à la recherche d’un trésor merveilleux. Il y a encore une centaine d’années, les vrais explorateurs avaient leur place dans ce monde. Percy Harrison Fawcett était l’un d’entre eux. La cité perdue de Z est un livre qui nous rappelle ces rêves d’aventures.

 

La cité perdue de Z - David Grann

 

4e de couverture 

 

Retour sur la légende de Percy Harrison Fawcett, 
l’explorateur victorien qui inspira le personnage d'Indiana Jones...

De son vivant, Percy Harrison Fawcett avait acquis l'étoffe d’un héros : il était mondialement connu et suivi par une presse avide d’exploits. Sir Conan Doyle avait même créé Lord Roxton à son image dans Le Monde perdu. Considéré comme le dernier des grands explorateurs victoriens, Percy Fawcett était de ceux qui s’aventuraient dans des contrées du monde inconnues avec pour seul équipement une machette, une boussole et une ferveur quasi mystique. Passionné de découvertes, ce colonel âgé de cinquante-huit ans avait accompli de nombreuses missions à risque lorsqu'il engagea en 1925 une expédition au cœur de l'Amazonie sur les traces d'une cité perdue. Il affirmait lui-même : « Si, avec toute mon expérience, nous ne réussissons pas, il n'y a pas grand espoir que d'autres y parviennent. »

À cette époque, la jungle amazonienne est aussi mystérieuse que la face cachée de la lune. Mais Fawcett a la certitude qu’elle renferme un fabuleux royaume, une civilisation raffinée dotée d’une architecture monumentale, où se seraient réfugiés les derniers Incas – certitude renforcée par la découverte d'un manuscrit daté de 1757 à la Bibliothèque nationale de Rio de Janeiro. Accompagné de son fils Jack et d’un ami, le colonel s’enfonce dans la forêt. Mais bientôt, l’expédition ne donne plus aucun signe de vie, laissant en suspens le mystère de la cité perdue. 

Pendant les soixante-dix années qui ont suivi, des dizaines d’aventuriers sont partis à la recherche de Fawcett et du chemin qu’il avait emprunté. Sans succès. Sa disparition, toujours énigmatique, a alimenté aux États-Unis toute une littérature populaire et d’innombrables films jusqu’à la fin des années 1950. Fasciné par cette histoire, David Grann, journaliste au New Yorker, décide en 2004 de livrer un éclairage critique et définitif : il se lance dans son propre voyage, sa propre quête au fond de la forêt amazonienne, sur les traces de Percy Fawcett. Des préparatifs à l’exploration elle-même, en passant par l’étude de documents inédits, David Grann s’interroge sur la vraie nature de cette quête : s’agit-il de clore le mystère de la disparition de Fawcett ou de confirmer l’existence de Z, la civilisation mythique qui lui a coûté la vie ?

 


Mon avis


FAWCETT.jpgOn part donc avec ce livre sur les pas du colonel Fawcett. Je ne connaissais pas ce personnage avant d’entamer cet ouvrage, mais au cours de ce récit, j’ai appris à le connaître.

On découvre au fil des pages un homme dévoré par une passion aveuglante pour l’aventure, pour l’Amazonie mais surtout pour cette cité mystérieuse, dont il cherche à prouver l’existence : Z. Le portrait de Fawcett, que nous dresse ici David Grann est absolument envoutant.

 

Au cours des premiers chapitres, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, je me demandais où Grann voulait en venir, puis passées les 50 première pages, j’ai attrapé le virus (au propre comme au figuré). Peu à peu j’ai été littéralement happée par Fawcett et son obsession, plus j’en apprenais sur ses expéditions plus je me trouvais en admiration devant ce personnage, qui n’a peur de rien, qui va toujours plus loin, et qui sait dompter la nature. Mais Grann n’épargne pas pour autant Fawcett, il nous décrit ici un personnage à la personnalité complexe, tantôt profondément humaniste (qui voit de l’humanité dans les indiens, quand ces contemporains n’y voient que des sauvages), tantôt particulièrement intolérant avec ceux de ses compatriotes d’expédition qui avaient une constitution plus fragile que le sienne.

 

Loin d’être un roman, ce livre est un ouvrage très documenté et pourtant, au travers de ce récit j’ai voyagé au plus profond de la forêt amazonienne. Malgré son style journalistique j’ai parfois été ébahie, parfois surprise et bien souvent émue. J’ai été touchée par les constatations faites par Grann lors de son voyage sur les pas de Fawcett, on découvre avec lui, une forêt amazonienne amputée, mais j’ai surtout été surprise et émue par la force de la tradition orale (chose que l’on a complètement perdue dans nos sociétés) chez les populations indiennes.

 

En bref, La cité perdue de Z est un petit bijou, un concentré de l’obsession qui a lentement envahit Fawcett. En fermant ce livre on comprend pourquoi tant ont péri en voulant le retrouver, parce qu’on a qu’une envie, c’est de prendre un avion pour le Brésil et marcher dans les pas de cet explorateur mystérieux et visionnaire. Ce soir je ferme les yeux en me demandant quel fût le destin de Fawcett…

 

COUP DE COEUR

 

J'ai lu ce livre en partenariat avec Livraddict et les Editions Robert Laffont que je remercie chaleureusement pour cette belle découverte.

 

Commenter cet article

El JC 17/03/2011 01:52


Et bien ce fut presque un an plus tard (voir commentaire plus haut), mais cela me permet maintenant de confirmer que cet ouvrage qu'il faut vraiment découvrir. Un coup de coeur en ce qui me
concerne tant cette enquête journalistique présentée sur un fond historique romancé vous transporte loin, très loin et d'une bien jolie façon.


Poulp 02/06/2011 02:30



Ce livre est vraiemnt une pépite, je suis contente que tu ais fini par le lire, et vais aller voir ton article de ce pas... histoire de me replonger un peu dans l'amazonie !


 



Miss Spooky 30/05/2010 11:56


Ah, prendre un avion pour le Brésil, j'en aurais bien envie moi aussi ! On s'organise une expédition ? ;)
Je suis de ton avis, ce livre est captivant, une fois passé le début on attrape le virus et on ne peut plus le lâcher. Un partenariat comme on les aime !


Poulp 30/05/2010 22:17



Top départ pour le Brésil!! Bon ok je dis ça la maintenant tranquillement installée dans mon canap... Alors que je ne supporte pas la chaleur et que j'ai la phobie des vers et asticots! Pour le
moment je crois que je vais me contenter de l'aventure en lecture et des voyages seulement dans les pays froids!!



Taliesin 18/05/2010 23:21


C'est vrai que Fawcett rigolerait (jaune) de tous ces pseudo-aventuriers qui sont partis à sa recherche. Surtout quand on voit les expéditions montées par certains, tandis que lui partait avec deux
ou trois hommes...
En tout cas, ce livre est vraiment magnifique, et pour une fois je peux le dire, un coup de coeur.


Poulp 19/05/2010 12:20







LadyScar 17/05/2010 06:36


lol, c'est surtout que j'arriverais jamais à lire autant de livres par semaine! (^_^)


Poulp 18/05/2010 18:40







Kactusss 15/05/2010 23:28


Coup de coeur pour moi aussi !


Poulp 15/05/2010 23:34



Décidément ce livre plait beaucoup... J'ai hâte de lire ton avis!